vendredi 23 mars 2018

Retro-test Olympus E-P3

Utilisateur d'un Olympus E-450, je me suis offert un E-P3 afin de profiter des avancées techniques.  J'utiliserai mon E-450 comme point de comparaison.

Tout d’abord, je tiens à préciser que je viens de loin. Un e-450 tient au maximum 400 iso avant d’avoir du bruit, aucune stabilisation, viseur ultra étroit, une dynamique catastrophique, focus 3 points de l’an 2000… Bref un vieux machin qui n’a pas moins de belles qualités : un poids faible, un mode live view (à l’époque c’était une innovation), un anti-poussière efficace, et un capteur CMOS de 10 mégapixels offrant une qualité d’image plutôt bonne.

Je fais ce point car évidemment un E-P3 sera forcément mieux biaisant mon avis.

Le design et ergonomie

Surement l’un des meilleurs points du E-P3, quasiment réalisé à 100% en métal. Le touché est bon, les matériaux sont bien choisis et assemblés. De même, aucun craquement ne survient. Comparé à d’autres petits hybrides (style GF3), le pendant du métal se situe au niveau poids, tout en restant acceptable.

La poignée, quoi que petite, permet de bien saisir l’appareil, même avec des longues mains comme les miennes. La molette verticale est un peu dure, quant à la roue codeuse, elle est souple et rapide.

Pour finir, l’écran, point essentiel sur un hybride, est bien contrasté (OLED de 600k points), légèrement sous défini par rapport à des appareils vus en boutique. On voit tout de même correctement le piqué général d’une photo avec la fonction zoom.

Bref, une ergonomie agréable, et même s’il y a quelques défauts, on a envie de faire des photos avec !

 

Lire la suite...

mercredi 14 février 2018

Aide à domicile et auto-entrepreneur: le duo gagnant?

L'aide à domicile, un secteur peu rentable

Faut pas se leurrer, gagner des sous en faisant des services à domicile n'a jamais rapporté gros.

Il y a encore quelques mois, j'ai pointé au pôle emploi, j'ai innocemment demandé à mon conseiller les secteurs d'activité qui recrutaient.

Il m'a répondu: "l'aide à domicile et également..." et c'est tout en fait. Pas grand chose donc et rien d'enthousiasmant. Au même moment, ma conjointe venait d'être licencée de son job de commercial dans l'une de ces boîtes vendant des services aux particuliers.

Expliquons de 2-3 choses sur ce secteur d'activité.

Les prix oscillent entre 19€ et 25€ /h (en idf pour la tranche haute). Les tâches consistent à faire la cuisine, le ménage, les courses etc... chez un particulier. En parrallèle, l'entreprise fournit une attestation fiscale qui permet au client de bénéficier d'un crédit d'impôts de -50%. Du coup, le coût d'une prestation, en tenant compte de cette réduction fiscale impactant l'IR l'année suivante, n'est que de 9,5€/h à 12,5€/h. Sachant qu'un salarié au SMIC coûtent à l'entreprise (ou l'association) environ 11€/h CP et réduction Fillon incluses.

A cela s'ajoute d'autres coûts directs, par exemple la gestion d'une paie par un cabinet extérieur au alentour de 20€/mois, une mutuelle à 15€/mois mini pour la part employeur, les IK ou l'amortissement + carburant d'un véhicule mis à diposition. D'après mes lectures à droite et à gauche, cet élément est rarement pris en charge par l'employeur. (vous jugerez par vous-même la légalité de la chose...)

Pour les coûts indirects, il faut supporter le coût du gérant ou du commercial cherchant les missions, le local, comptable, et autres frais généraux...

Soyons franc à 19€/h, je ne vois même pas comment il est possible de faire des bénéfices. Les intervenants servent de variable d'ajustement, ne sont pas sérieux, peu motivés, et payés moins du SMIC mensuel puisqu'ils travaillent à mi-temps, 20h, 25h, jamais 35h. Leur salaire ne dépasse pas les 800€ net/mois, difficile d'être motivé dans ces conditions. Sans compter, la cerise sur le gâteau, les indemnités kilométriques qui ne sont pas prises en charge par l'employeur.

Un secteur qui recrute, check. Un secteur qui ne paie pas, check. Alors toujours motivé(e)? Lisez la suite.

 

Lire la suite...

dimanche 11 février 2018

Formater un disque invisible dans Windows

Petit article qui me servira de mémo pour moi-même, et j'espère pour vous aussi.

Ne vous est-il jamais arrivé d'avoir un disque dur / une clé USB / une carte mémoire invisible au moment du raccordement à votre pc? Pourtant vous entendez la sonnerie typique Windows! Votre disque est détecté par Windows, impossible de le formater car vous le voyez pas dans l'explorateur de fichiers. Alors que faire?

La solution la plus simple, nécessitant aucune application tierce, est de passer par un programme intégré à Windows: diskpart.

 

Lire la suite...

dimanche 4 février 2018

Pourquoi ce blog?

Pourquoi ce blog? Bonne question, j'ai longtemps laissé mijoter cette idée. Ecrire n'est pas déplaisant, transmettre son savoir est gratifiant, seul le temps manque.

Alors c'est parti! J'envisage des tutos en photographie, des astuces informatiques, des coups de gueule... Je verrai au fur et à mesure de mes envies.

Afin d'être intégralement indépendant des GAFA, j'ai choisi la voie de l'auto-hébergement, probablement un petit caprice de geek, qui aime s'amuser à bidouiller et configurer son propre serveur. Tiens ça pourrait faire un article? ;)

Tommy-pi? Tommy diminutif de Thomas, un peu long je vous l'accord. Pi, le nombre Pi, nom du célèbre micro ordinateur qui reveilla mon désir de bidouille: le raspberry Pi. Quelques semaines après avoir déposé le nom de domaine chez Ovh, je me suis rendu compte qu'il existait un DJ allemand nommé également tommy-pi sur la toile. Gloups!

Sur ce, bonne lecture!

Tommy

 

page 2 de 2 -